Le petit site de Jurgen Izltot
Persönykoné, Persönlely !

De constats sociétaux en série de questions informulées le citoyen Lambda, regardant le monde qui l’entoure se doit de s’interroger en termes simples et courant. Chercherons-nous nous des réponses aux équations qui nous concernent et, nous focalisant sur l’étude de tel ou tel thème, sommes-nous libres acteurs de notre société ?

Quoiqu’il en soit, une autre réponse à la question pourrait être : s’il n’y a rien, et bien il nous reste la télé à qui, acteurs passifs quoiqu’on en dise, nous offrons volontiers une obole non négligeable en remerciement du remplissage de la vacuité du temps qui passe et de la paix sociale qu’elle apporte...
... mais ce serait bien dommage d’en arriver à cette conclusion.
Jurgen Izltot, Tournai, 2007

Les actionnaires qui mangent une part toujours plus grande des salaires
Article mis en ligne le 25 avril 2016

par Philippe Rasquinet
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
Licence : CC by-nc-nd

François Ruffin, 40 ans, né à Calais, est un journaliste français connu pour ses engagements sociaux. Il écrit notamment dans le journal Le Monde Diplomatique. Mais il a aussi réalisé un film, "Merci Patron", qui sortira en salle mercredi en France. Cette sorte de Michael Moore (le réalisateur de Bowling for Columbine ou encore Fahrenheit 9/11) français suit un couple d’ouvriers qui fabriquaient des costumes de luxe pour le groupe français LVMH. Puis, en 2007, le groupe a délocalisé la production en Europe de l’Est. C’est à l’occasion de cette sortie cinéma que François Ruffin a été invité dans l’émission On n’est pas couché, samedi soir sur France 2. Il y est venu avec un panneau et deux courbes, l’une au recto, l’autre au verso.

Article original

"Je suis venu avec une courbe", commence-t-il. Le graphique montre qu’entre 1980 et 2015, le dividende (bénéfices de l’entreprise) versé aux actionnaires, exprimé en pourcentage de la masse salariale, est passé de 4% à 13%. "C’est ce qu’on donne aux actionnaires depuis 1980. C’est la question-clé, le chiffre-clé du débat économique mais uqi est complètement invisible. Comment ça se fait qu’on passe de 4% en 1980 à 13% aujourd’hui. Où sont passés les 9%, ils sont partis chez les actionnaires.
Est-ce qu’aujourd’hui on doit faire une loi El Khomri sur le travail ou est-ce qu’il faut faire une loi qui limite les dividendes des actionnaires ? C’est la question que j’ai envie de poser à mme El Khomri, à mr Manuel Valls. Dans cette courbe, vous avez tout. Vous avez la stagnation des salaires, les emplois qui ne sont pas créés", estime François Ruffin avant de tourner son panneau et de montrer un second graphique. "Vous avez cette 2e courbe. En 1980, 40% des profits qui étaient reversés en dividendes, aujourd’hui on est à 85%. C’est-à-dire qu’il n’y a plus rien qui est laissé pour l’investissement dans les entreprises. Je ne parle même pas d’en donner aux salariés. Elles sont détruites par les actionnaires eux-mêmes", observe-t-il.

Commentaires personnels

Liens externes

Jacques Ruffin

Biographie
Né à Calais, François Ruffin grandit à Amiens. Son père travaille pour Bonduelle et sa mère est femme au foyer1. Il obtient une maîtrise de lettres et crée, en 1999, le journal Fakir.
En 2000, il entre au Centre de formation des journalistes (CFJ), dont il sort diplômé en juillet 20022.
Durant les années 2000, il participe comme reporter à plusieurs émissions radio de Là-bas si j’y suis (jusqu’en 2012) tout en continuant à diriger Fakir. Il affirme être « né politiquement par la critique des médias ».
François Ruffin a pris la défense de Daniel Mermet, producteur de l’émission radiophonique Là-bas si j’y suis, lorsque ce dernier fut mis en cause par l’article d’Olivier Cyran dans la revue Article 114. Elle figure dans un long article publié sur le site du journal Fakir intitulé « Janvier 2005 - juin 2012 - Mes années Mermet ». Ruffin et Mermet ont participé (entre autres figures médiatiques et économiques de gauche) aux deuxièmes Rencontres déconnomiques d’Aix-en-Provence en 20146.
En 2015, il réalise son premier film, Merci Patron !, film critiquant Bernard Arnault, dont la sortie nationale a lieu le 24 février 2016. Selon certains médias, François Ruffin aurait joué un rôle dans le déclenchement du mouvement Nuit debout en avril 2016, via notamment le visionnage de son film Merci Patron !.

LVHM

LVMH (initialement pour Louis Vuitton Moët Hennessy LVMH ; Euronext : MC, OTCBB : LVMUY) est un groupe français d’entreprises fondé par Alain Chevalier et Henri Racamier devenu aujourd’hui le chef de file mondial de l’industrie du luxe en termes de chiffre d’affaires5. Issu du rapprochement, en 1987, de Moët Hennessy et de Louis Vuitton il est dirigé par l’homme d’affaires Bernard Arnault. Moët Hennessy est une entreprise née en 1971 de la fusion entre le producteur de champagne Moët et Chandon et le fabricant de cognac Hennessy.

La firme est numéro un mondial du luxe grâce à son portefeuille de plus de soixante marques de prestige dont certaines sont plusieurs fois centenaires, comme Château d’Yquem (1593), Moët & Chandon (1743), Hennessy (1765), Guerlain (1828), Louis Vuitton (1854), Krug (1843), Whisky Glenmorangie (1843). Il est également présent dans le domaine de la presse, avec notamment Les Échos et Le Parisien.
article wikipédia

Site officiel


flèche Sur le web : l’article original avec la video

Ce jour fut-il un jour utile ou un jour futile - - Jurgen Izltot 1992

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce



2012-2018 © Le petit site de Jurgen Izltot - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : One.com