Le petit site de Jurgen Izltot
Persönykoné, Persönlely !

De constats sociétaux en série de questions informulées le citoyen Lambda, regardant le monde qui l’entoure se doit de s’interroger en termes simples et courant. Chercherons-nous nous des réponses aux équations qui nous concernent et, nous focalisant sur l’étude de tel ou tel thème, sommes-nous libres acteurs de notre société ?

Quoiqu’il en soit, une autre réponse à la question pourrait être : s’il n’y a rien, et bien il nous reste la télé à qui, acteurs passifs quoiqu’on en dise, nous offrons volontiers une obole non négligeable en remerciement du remplissage de la vacuité du temps qui passe et de la paix sociale qu’elle apporte...
... mais ce serait bien dommage d’en arriver à cette conclusion.
Jurgen Izltot, Tournai, 2007

Pierre Galand
Article mis en ligne le 26 mai 2013
dernière modification le 20 août 2013

par Jurgen Izltot
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
Licence : CC by-nc-nd

Pierre Galand né le 28 juillet 1940 à Uccle (Bruxelles), est une personnalité du monde associatif et de la coopération au développement belge et un homme politique membre du parti socialiste belge.

Il Se définit comme humaniste, tiers-mondiste, pacifiste, altermondialiste, militant des droits de l’homme et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

il est actuellement président du centre d’action Laique
(Revue Web toutes les sources sont citées)

Biographie

Gradué en sciences sociales (Institut Cardijn), licencié en sciences économiques (UCL) et bachelier en philosophie (UCL), il a été professeur à l’Institut supérieur de culture ouvrière (ISCO) et est depuis 1997, maître de conférences et conseiller du recteur en coopération à l’ULB.
Personnalité considérée par certains comme "charismatique"1, il a noué au fil des années de nombreux contacts en Afrique centrale, au Proche-Orient et en Amérique latine.

Une préoccupation (ndlr : est ? doit être ?) constante de rendre à chaque être humain sa dignité.

Une volonté d’engagement sur le long terme et le trans-générationnel, car vivre c’est aussi construire l’histoire de notre projet d’humanité.

Une obsession : l’éducation pour tous à l’échelle planétaire. Ce pari que nos pères ont gagné en Europe ne peut être un privilège continental, mais doit être garanti à chaque enfant comme une assurance-vie.

C’est ma façon de vivre la solidarité.

voir http://www.pierregaland.be/mesenga/...

Il est ainsi à l’origine de plusieurs ONG et associations de solidarité avec les peuples en développement ou privés de liberté, dont OXFAM-Belgique qu’il rejoindra dès les premières années et dont il marquera fortement l’évolution ou encore la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie2 (CNAPD) avec laquelle il rassemblera au début des années 1980, 300.000 manifestants dans les rues de Bruxelles en opposition à l’installation de missiles nucléaires en Belgique.
Son engagement marqué pour la cause palestinienne - il préside depuis 1986 l’Association Belgo-Palestinienne (ABP)3 qu’il avait fondée en 1976 aux côtés de Naïm Khader et Marcel Liebman et intervient lors de colloques à l’ONU4 en tant que président du Comité Européen de Coordination des ONG sur la Palestine (CECP) - lui vaut des critiques émanant de certains opposants politiques5, d’associations de défense des intérêts d’Israël - à l’instar de l’Union des Patrons et Professionnels Juifs de France (UPJF)6- ainsi que de membres de la "communauté juive" de Belgique. Ces derniers l’accusent d’alimenter la diabolisation d’Israël et en conséquence la judéophobie7, accusations que Pierre Galand réfute en dénonçant l’amalgame auquel se livrent ceux qui taxent d’"antisémitisme" toute critique de la politique israélienne, rappelant que l’ABP condamne sans équivoque toutes les formes de racisme, que ce soit l’antisémitisme, la judéphobie, l’arabophobie ou l’islamophobie8.

JPEG -

Il s’implique également dans le mouvement alter-mondialiste et participe à des Forums sociaux mondiaux. Le 25 mars 2006, il est élu à la présidence du Centre d’action laïque (CAL). Son entrée en fonction a eu lieu en mars 2007.
Lors de son dépôt de candidature, il avait déclaré qu’en cas d’élection, il ne se représenterait pas aux élections législatives.
Il est l’un des organisateurs du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 20099.

Laicité :

http://www.laicite.be/le_cal

Esprit libre : D’origine chrétienne, sorti de l’UCL, comment en êtes-vous arrivé à adhérer à la laïcité et à la laïcité philosophique ?
Pierre Galand : Le doute est intervenu durant mes études à Louvain qui, à l’époque, était une université de grande ouverture, puisqu’on y étudiait le marxisme, ce que l’on ne faisait pas à l’ULB au même moment. Comme je faisais de la philosophie et des sciences politiques, j’ai abordé la question du marxisme. J’y ai côtoyé une série de gens assez extraordinaires, les théologiens de la libération, l’école de Medellin. Ceux-ci mettaient en cause les structures de l’Église catholique, son rôle social, particulièrement en Amérique latine. Il s’agissait par exemple de Camillo Torres, un prêtre membre du mouvement de libération en Colombie, mort au combat dans la lutte de libération. J’en suis arrivé à m’interroger sur la signification de cette université catholique. Je ressentais ces éléments comme des contradictions entre un discours et un vécu qui, malgré la belle époque de Jean XXIII, vont m’amener à m’interroger sur la nature de ce catholicisme, la croyance en Dieu, et sur Dieu. Ce qui me révolte aussi, c’est qu’il s’agit d’une université bourgeoise. Je vais donc faire un petit détour et, à Louvain même, je fréquente l’institut Cardijn. Je croyais aller vers les ouvriers mais c’est l’ouvriérisme que je rencontre, et je vais revenir vers une formation plus technique, des études d’économiste. Mais mon choix était de devenir agnostique, alors que je sortais d’une famille catholique. C’est à ce moment que je décide de faire le pari de Pascal à l’envers. Je parie que Dieu n’existe pas.

voir article complet sur http://www.ulb.ac.be/espritlibre/ht...

Mais la laïcité organisée a-t-elle seulement un impact auprès des jeunes ?

Très peu, je vous avouerai. C’est dans mes points de priorité. Pour une génération qui considère ces droits comme acquis, le travail est à refaire. Mais est-ce que la laïcité a consacré suffisamment d’énergie à l’intergénérationel ? Je ne crois pas. La laïcité est un fantastique navire, mais est-ce que nous tenons le bon cap ? Nous devons tout le temps nous interroger. Et quand on a un magnifique paquebot, il faut encore que les gens montent à bord. Les jeunes en particulier. Qu’ils aient leur mot à dire. La laïcité n’est pas un village d’Astérix, où on ne se retrouve qu’entre nous.
voir article complet sur : http://www.lavenir.net/article/deta...

"Le thème de la laïcité est-il à ce point tabou en Belgique qu’une proposition de loi qui s’inscrit dans le sens de l’histoire doive être retirée de l’agenda sur la pointe des pieds ?", clame d’entrée de conversation le président de la laïcité francophone organisée, qui se dit "très déçu par le Sénat".

"L’impartialité des pouvoirs publics gène-t-elle tant de monde qu’un texte respectueux des libertés de tous soit vilipendé d’une manière aussi méprisante ? Car c’est une véritable campagne de dénigrement, savamment orchestrée sur des contre-vérités et des caricatures, qui a suivi l’annonce de l’ouverture du débat parlementaire sur la proposition de loi dite Mahoux, Defraigne et consorts sur l’impartialité de l’Etat. La presse flamande a lancé des torpilles à travers certains parlementaires du CD&V et le texte est retiré illico presto avec la mauvaise excuse que l’on doit attendre la fin des assises de la multiculturalité. C’est un argument aussi fallacieux que spécieux ! Les parlementaires avaient évidemment le droit de lancer la plus large consultation de la société civile pour avancer. En lieu et place, on a repoussé le projet aux calendes grecques"

voir article complet 2009 sur http://www.lalibre.be/actu/belgique...

Mandats

dans les organisations non gouvernementales (ONG)

  1. 1967-1996 : Secrétaire général d’OXFAM-Belgique
  2. 1970-1985 : Président de la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD)
  3. 1973-1989 : Président du Comité national Chili
  4. 1975-1990 : Membre du Secrétariat international de la Sécurité et de la Coopération européenne
  5. 1982-1985 : Président du Comité de liaison des ONG avec l’Union européenne
  6. 1980-2002 : Membre du bureau puis Président durant 8 ans du Centre national de coopération au développement (CNCD)
  7. 2008-2010 : Membre coopté du conseil d’administration de l’Université libre de Bruxelles
  8. 2002- ? : Président du Comité européen de coordination des ONG sur la Palestine (CECP)10. Participation aux conférences internationales 2003, 2005 et 2007 du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.
  9. 2012 : Président de l’European Humanist Federation (EHF)
  10. Depuis 1986 : Président de l’Association belgo-palestinienne (ABP)
  11. Depuis 1998 : Président de l’Organisation mondiale contre la torture - Europe
  12. Depuis 1999 : Président de l’Association belge des Amis du Monde diplomatique
  13. Depuis 2002 : Président de la fondation Laïcité et Humanisme en Afrique centrale (LHAC)

politique

De 2003 à 2007 : sénateur coopté

Liens externes

Site personnel
Site parlement

traque Web

« Nous savons qu’aujourd’hui, dans les Nations unies, l’un des principaux obstacles pour la promotion des droits du peuple sahraoui est la France, le mauvais conseillé du roi du Maroc. Et par ailleurs, il y a un autre pays qui n’a pas rempli ses obligations internationales, c’est l’Espagne », a déclaré Pierre Galand, sénateur honoraire belge, président de la Coordination européenne de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) en marge de l’ouverture des travaux de l’université d’été des cadres du Polisario et de la République arabe sahraoui démocratique (RASD), mercredi 14 août, à la salle de conférence de l’INH de Boumerdès.

Pierre Galand chez les enfants sahraouis :
Le sénateur honoraire belge Pierre Galand, fervent défenseur de l’autodétermination des peuples de la Palestine, du Sahara occidental et du Cachemire, est d’abord le président de l’Association européenne des comités de solidarité avec le peuple sahraoui depuis 38 ans.


flèche Sur le web : Article source sur Wikipédia le 26/05/2013

Morte la bête, mort le venin. - - Proverbe Français

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce



2012-2018 © Le petit site de Jurgen Izltot - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : One.com