Le petit site de Jurgen Izltot
Persönykoné, Persönlely !

De constats sociétaux en série de questions informulées le citoyen Lambda, regardant le monde qui l’entoure se doit de s’interroger en termes simples et courant. Chercherons-nous nous des réponses aux équations qui nous concernent et, nous focalisant sur l’étude de tel ou tel thème, sommes-nous libres acteurs de notre société ?

Quoiqu’il en soit, une autre réponse à la question pourrait être : s’il n’y a rien, et bien il nous reste la télé à qui, acteurs passifs quoiqu’on en dise, nous offrons volontiers une obole non négligeable en remerciement du remplissage de la vacuité du temps qui passe et de la paix sociale qu’elle apporte...
... mais ce serait bien dommage d’en arriver à cette conclusion.
Jurgen Izltot, Tournai, 2007

Cyclique
Article mis en ligne le 22 octobre 2012
dernière modification le 15 août 2013

par Jurgen Izltot
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Publié sur http://www.oniris.be le 18/12/07 - -

Il n’existe pas un seul moment
Pas un seul instant
Qui ne convienne
Pour parler des choses en éternel

Qu’en est-il de la roche la plus dure ?
Qu’en est-il du soleil le plus jaune ?
De la nova la plus chaude ?
Du cœur le plus ardent ?

Car c’est de l’homme que je veux parler
Des sentiments humains
Des impressions,
Des réflexions
Des émotions
De celles qui s’éteignent en durées
Dans le flux neuronal
Avec la flamme de la vie
Dans les yeux de l’être qui fut déjà

Les idées même changent
Et meurent avec le temps
Subissant cette évolution perpétuelle

Certes, le temps peut paraître destructeur
Puisque, passif, il lui suffit de couler
Afin de ramener les éléments à leur énergétique la plus basse
Nous refaire poussière d’étoile.

Et l’on se rappelle
Le soleil qui s’éteint
La nova qui implose
La fin

Alors quoi ?
Inutile que tout cela ?
Fausse, cette innée impression de nécessaire ?
Sauvage outre mesure, cette force génésique
Nous poussant à élaborer ces interminables maillons de chaînes affectives ?

C’est le besoin de tout
C’est la nécessité vitale
Le fol besoin d’espoir
En la croissante complexité des systèmes et des hommes
Pour qu’un jour
Tout
puisse
mourir
et
renaître
encor


« La reflexion personnelle est l’école de la sagesse. » - Baltasar Gracian y Morales

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce



2012-2017 © Le petit site de Jurgen Izltot - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.10
Hébergeur : One.com